L'art du contour Le dessin dans l'Egypte ancienne

Déplacez la souris sur la photo pour zoomer
L'art du contour Le dessin dans l'Egypte ancienne
L'art du contour Le dessin dans l'Egypte ancienne
L'art du contour Le dessin dans l'Egypte ancienne
39 €
Disponible

Antiquités égyptiennes au Louvre

Sous la direction de Guillemette Andreu-Lanoë, égyptologue archéologue française, conservateur général, directrice du département des antiquités égyptiennes du Musée du Louvre.

Catalogue d'exposition publié à l'occasion L'art du contour Le dessin dans l'Égypte ancienne Musée du Louvre du 19 Avril 2013 au 22 Juillet 2013

Nommés « scribes des contours » par les textes, les dessinateurs seront à l'honneur dans cette exposition qui tentera de les situer dans la société égyptienne et d'en montrer des réalisations, que ces dernières soient des commandes officielles ou des œuvres d'inspiration spontanée. Par « dessin » en Égypte ancienne, s'entendent les arts de surface ou arts graphiques, à savoir le dessin, la peinture et la gravure, par opposition aux arts du volume (l'architecture et la sculpture). Dessinateurs et peintres étant nommés les « scribes des contours » ; le dessin dans l'Égypte antique peut être considéré comme l'art du contour. Plus qu'au seul dessin, l'exposition introduira le public à l'art égyptien - bidimensionnel - : ses conventions, ses techniques, ses pratiques, ses fonctions et ses usages.

Les Égyptiens accordent toujours une place prépondérante aux formes et aux figures, remplies ou non d'aplats de couleurs. Constatant cela, on ne peut s'empêcher de rapprocher cet art des formes de l'écriture hiéroglyphique, composée de figures juxtaposées et interconnectées. En s'appuyant sur les recherches les plus actuelles, « L'art du contour » tentera de mettre en évidence les liens et les différences entre l'écriture et le dessin égyptiens, entre les hommes de lettres et les artistes. Le simple fait que les Égyptiens utilisent le même terme pour « écrire » et « dessiner », à savoir le verbe sesh que l'on peut traduire plus généralement par « tracer », et donc que les termes pour « scribe » et « dessinateur » soient formés sur cette même racine, en dit long sur l'interpénétration de l'écrit et du dessin. Les œuvres et le discours tenteront sinon d'exposer, du moins de soumettre à l'étude le niveau de qualification littéraire et artistique des « scribes des contours » selon les époques et les circonstances, et leur place dans la société.

Sachant qu'ils savaient incontestablement écrire, dans quelle mesure savaient-ils lire ? Étaient-ils les seuls détenteurs du savoir-faire pictural ? Quel était leur part de responsabilité et d'inventivité dans la réalisation des tableaux religieux aux thèmes très canoniques, notamment vis-à-vis des scribes que l'on imagine dépositaires de la mémoire écrite et sacrée ?

Nombre de pages
352 pages
Nombre d'illustrations
378
Date de parution
04/2013
EAN
9782757206348
Auteur
sous la direction de Guillemette Andreu-Lanoë
Editeurs
Somogy, Les éditions Musée du Louvre, Bruxelles

Rechercher des articles similaires par rubrique

Vous aimerez aussi

Moulages
Bijoux
Moulages
Bijoux
Bijoux
Affiches, papeterie
Affiches, papeterie
Moulages
Bijoux
Moulages
Bijoux
Moulages
Moulages
Moulages
Moulages
Librairie
Moulages
Décoration

Derniers articles consultés

Librairie