Toulouse - Lautrec, Résolument moderne

Toulouse - Lautrec, Résolument moderne

Exposition du 9 Octobre 2019 au 27 Janvier 2020

Depuis 1992, date de la dernière rétrospective française de l'artiste, plusieurs expositions ont exploré les attaches de l'oeuvre de Toulouse-Lautrec avec la « culture de Montmartre ». Cette approche a réduit la portée d'un artiste dont l'œuvre offre un panorama plus large. L'exposition du Grand Palais - qui réunit environ 200 oeuvres - veut, à la fois, réinscrire l'artiste et dégager sa singularité. Si l'artiste a merveilleusement représenté l'électricité de la nuit parisienne et ses plaisirs, il ambitionne de traduire la réalité de la société contemporaine dans tous ses aspects, jusqu'aux moins convenables. L'exposition montre enfin comment cet aristocrate du Languedoc, soucieux de réussir, a imposé son regard lucide, grave et drôle au Paris des années 1890 et pourquoi Toulouse-Lautrec s'inscrit comme un précurseur de mouvements d'avant-garde du 20e siècle, comme le futurisme.

Toulouse - Lautrec en quelques dates

1864 : Henri de Toulouse-Lautrec-Monfa naît à Albi. Il est fils du comte Alphonse de Toulouse-Lautrec-Monfa (1838-1913) et d'Adèle Tapié de Céleyran (1841-1930) sa cousine germaine. Atteint d'une maladie génétique qui fragilise tout son squelette, il souffre d'un handicap dès l'adolescence.

1872 : Henri entre au lycée Fontanes, 8, rue du Havre, Paris 9e arrondissement. Il y rencontre Maurice Joyant (1865-1930) qui devient son ami.

1881 : Le jeune homme intègre l'atelier de René Princeteau (1843-1914), ami de son père célèbre pour ses toiles équestres. Il obtient son baccalauréat.

1882 : Il rejoint l'atelier du peintre d'histoire Léon Bonnat (1833-1922).

1883-1887 : Il devient l'élève de Fernand Cormon (1854-1924). Parmi les étudiants qui fréquentent l'atelier, il devient l'ami de Louis Anquetin (1861-1932), d'Émile Bernard (1868-1941) et de Vincent Van Gogh (1853-1890). Les 4 artistes sont surnommés le groupe du « petit boulevard ». Le jeune artiste s'établit à Montmartre et signe désormais « Treclau », Lautrec en verlan.

1888 : Il expose pour la première fois aux expositions du groupe des XX à Bruxelles.

1889 : Lautrec participe à des expositions de groupe : des Arts incohérents ; Cercle artistique et littéraire, 7, rue Volney ; Salon de la Société des Artistes Indépendants ; Galerie Goupil. Il présente 7 œuvres à la Galerie Le Barc de Bouteville, lors de la première exposition des peintres impressionnistes et symbolistes.

1894-1895 : Le peintre effectue des voyages : en Hollande, Belgique, Espagne et visite Londres, Lisbonne.

1898 : Le 30 avril, s'ouvre à Londres une exposition à la Goupil Gallery, sur Regent Street, qui comprend des oeuvres d'une grande variété de médium.

1899 :  Sa mère est informée de l'état très inquiétant de son fils : irritabilité croissante, pertes de mémoire, actes incontrôlés, delirium tremens... De février à mai, Lautrec est interné pour désintoxication dans une clinique privée de Neuilly. Il n'obtiendra de sortir qu'après y avoir dessiné de mémoire une série de 39 compositions sur le cirque.

1901 : L'artiste meurt le 9 septembre à l'âge de 36 ans, victime d'une hémorragie cérébrale. Son décès survient au château de Malromé, demeure familiale située dans le département de la Gironde. Maurice

.

De nombreux ouvrages

Peintre témoin des nuits parisiennes, Toulouse - Lautrec est également un dessinateur au trait incisif et caustique, un coloriste hors-pair, qui a su représenter avec la même humanité les bourgeois, les saltimbanques ou les filles de joie. Retrouvez tous nos ouvrages dédié à cet artiste résolument moderne. 

Comme au cirque Fernando

Dès l'adolescence, Toulouse - Lautrec découvre l'univers du cirque pour lequel il se passionne aussitôt. Synonyme de liberté, le cirque Fernando inspirera de nombreuses œuvres de l'artiste. Ici, les enfants sont plongés au cœur du cirque Fernando avec ses multiples animaux et dresseurs ! 

Toulouse - Lautrec, Résolument moderne

Avec la nuit parisienne comme thème récurrent, Toulouse - Lautrec a tenté à travers ses nombreuses œuvres de représenter la société contemporaine sous tous ses aspects. Le peintre porte un regard lucide et drôle sur la capitale durant les années 1830 et de ce fait s'impose comme avant-gardiste sur son époque.

Une série de carnets inspirés des plus grandes œuvres de l'artiste

Tous nos partenariats

Retrouvez tous les articles issus de nos collaborations avec des marques de savoir-faire.

La créatrice AnaGold

Bijoutière diplômée et plumassière, membre des Ateliers d'Art de France et détentrice des labels « Artisans du Tourisme », « Lauréat d'une aide de la région IDF » et de la « Charte Qualité de la CMA92 », la créatrice AnaGold fabrique ses pièces dans son atelier parisien.

Chaque bijou est unique : les plumes sont issues de la mue et d'espèces communes (oie, faisan, paon, autruche...). Le vison employé par petites touches provient de chutes d'ateliers de confection parisiens.

La maison Brochier

Depuis 1890, la famille Brochier perpétue une tradition lyonnaise née au XVIème siècle : la fabrication d'étoffes d'exception à partir de fils de soie naturelle. Alliant un goût profond pour l'artisanat et une sensibilité artistique aiguë, Jean Brochier et sa descendance ont donné au satin de soie ses lettres de noblesse.

Par sa collaboration rapidement devenue une amitié sincère avec des artistes comme Chagall, Miro, Giacometti, des couturiers comme Dior ou Patou, des mécènes comme Aimé Maeght, la maison Brochier a porté et porte encore la ''Haute Nouveauté'' à un niveau d'excellence reconnu dans le monde entier.


Maison F Paris

La Maison F est fondée en 2011. Elle est la toute première et unique maison emblématique française haut de gamme des accessoires du vêtement en tant que cravatier. Tisserands et façonniers français participent à l'excellence de ses collections. Maison F Paris s'impose à travers une qualité et un service de perfection. La direction artistique est confiée à l'oeil créatif, moderne et fonctionnel de François-Régis Laporte.

F s'adresse aux amoureux des maisons identitaires, spécialisées et reconnues pour leur savoir-faire.

Hemisferium

Hemisferium est spécialisé dans la fabrication d'objets qui nous lient avec notre passé et les rendent accessibles à ceux qui aiment l'art de la science. Les instruments qui par leur valeur scientifique, historique et esthétique sont intéressants, sont reproduits avec leurs aspects fonctionnels originaux.

Toulouse-Lautrec, Résolument moderne

9 octobre 2019 27 janvier 2020
Depuis 1992, date de la dernière rétrospective française de l'artiste, plusieurs expositions ont exploré les attaches de l'œuvre de Toulouse-Lautrec avec la « culture de Montmartre ». Cette approche a réduit la portée d'un artiste dont l'œuvre offre un panorama plus large. L'exposition du Grand Palais - qui réunit environ 200 œuvres - veut, à la fois, réinscrire l'artiste et dégager sa singularité. Si...