Cervidé

Déplacez la souris sur la photo pour zoomer
Cervidé
Cervidé
Résine
125 €
Disponible
Bronze
460 €
Disponible

Vers 1960 apparurent chez les marchands d'antiquités quantité de vases en forme d'animaux, d'armes et de figurines de bronze et aussi de pièces d'orfèvrerie, que l'on disait venir du site iranien d'Amlash. On découvrit bientôt qu'Amlash n'était que le village où les fouilleurs clandestins venaient vendre les antiquités découvertes par eux et qui provenaient en réalité de la région dont le site majeur est Marlik, dans les collines verdoyantes qui dominent le sud-ouest de la mer Caspienne.

Marlik a été fouillé par le professeur Negahban qui y a découvert une nécropole royale dont la culture peut être attribuée à des envahisseurs iraniens venus de la plaine de Gorgan, au sud-ouest de la mer Caspienne.
Ces gens se mêlèrent aux autochtones qui leur transmirent les traditions des grandes civilisations d'Asie occidentale, à partir du XIIIème siècle av. J.-C.

Les deux populations fusionnèrent et créèrent un art particulièrement original. Les bronzes illustrent une métallurgie florissante, grâce aux gisements voisins de la région caucasienne et du centre du plateau iranien. Les fondeurs ont exécuté avec prédilection des figurines d'animaux montagnards, notamment des cervidés dans lesquels se manifestait à leurs yeux la puissance vivifiante de la divinité.

Socle en marbre.

Dimensions
H. 20 L. 6 P. 3 cm (Résine) - 500 g
Socle : H. 2 L. 6 P. 3 cm
H. 15 L. 10 P. 4,5 cm (Bronze) - 700 g
Socle : H. 2 L. 10 P. 4,5 cm
Origine
Iran du nord
Matière de l'original
Bronze
Époque
XIIIème - XIIème siècle avant J.-C.
Matières
Résine, Bronze
Editeur
Réunion des musées nationaux - Grand Palais

Rechercher des articles similaires par rubrique

Par thème

Par courant artistique

Derniers articles consultés

Moulages