Suzuki Harunobu, un poète du féminin

Déplacez la souris sur la photo pour zoomer
Suzuki Harunobu, un poète du féminin
Suzuki Harunobu, un poète du féminin
Suzuki Harunobu, un poète du féminin
10 €
Disponible

Publié à l'occasion de l'exposition Harunobu, un poète du féminin, musée Guimet du 18 juin au 22 septembre 2014.

Suzuki Harunobu (c1725-1770) est un des plus célèbres créateurs d'estampes ukiyo-e.
C'est un innovateur, le premier qui produisit des estampes imprimées en de nombreuses couleurs, surnommées « estampes de brocart » (nishiki-e) en 1765, lesquelles surpassèrent par leur richesse les estampes ne faisant appel qu'à deux ou trois couleurs.
Grâce à lui les estampes de couleur qui séduiront l'Europe au XIXe s reçurent la plus large diffusion dans le Japon du XVIIIe s.
Cela, grâce à un procédé qu'il n'a pas inventé, mais qu'il fut le premier à utiliser, après avoir illustré des livres de mauvaise qualité, à l'instar de son prédécesseur, Moronobu (1618?-1694).
Le point de départ des impressions en couleur est la fabrication d'une sorte particulière de calendriers; leur fabrication était réservée à quelques éditeurs, si bien que des amateurs d'art s'amusèrent à en inventer et en réaliser qui pussent échapper à la censure.
Pour intéresser un public restreint mais exigeant, ces calendriers étaient luxueux par leur papier, les pigments utilisés, certains procédés comme le gaufrage (karazuri). Un gaufrage qui plaira beaucoup à Edmond de Goncourt.

Ces beaux petits objets donnèrent naissance aux «estampes de brocart», les premières à être soignées par leur aspect matériel. Ainsi commença non pas l'ukiyo-e, mais sa période éclatante, et ce, grâce aux couleurs que le développement de la xylographie permettait de reproduire.
Harunobu a développé une grande variété de sujets, des poésies classiques aux beautés contemporaines. Comme beaucoup d'artistes de son époque, Harunobu a également produit un certain nombre de shunga, ou images érotiques.

Avec Harunobu disparaît la gaucherie caractéristique de l'estampe dite « primitive » et se réalise un moment d'équilibre dans l'art de l'estampe. D'autre part, alors que toute l'évolution de la gravure sur bois montre une très nette tendance au réalisme, jamais œuvre de dessinateur ne fut plus empreinte de poésie et de romantisme : tout est transposé dans un univers éthéré et idéalisé, de rêve et de lyrisme.

Nombre de pages
48
Nombre d'illustrations
46
Date de parution
Juillet 2014
EAN
9782711862405
Dimensions
17 × 24 × 0,4 cm
Auteur
Hélène Bayou, conservateur en chef chargée des collections du Japon au musée national des arts asiatiques - Guimet
Format
Broché
Langue
Français
Editeurs
Musée national des arts asiatiques Guimet, Les éditions Rmn-Grand Palais, Réunion des musées nationaux - Grand Palais

Rechercher des articles similaires par rubrique

Par courant artistique

Vous aimerez aussi

Impression à la demande
Impression à la demande
Impression à la demande
Impression à la demande
Impression à la demande
Librairie
Librairie

Derniers articles consultés

Librairie