Trésors princiers - Richesses de la cour de Navarre au XVIe siècle

Déplacez la souris sur la photo pour zoomer
Trésors princiers - Richesses de la cour de Navarre au XVIe siècle
Trésors princiers - Richesses de la cour de Navarre au XVIe siècle
Trésors princiers - Richesses de la cour de Navarre au XVIe siècle
35 €
Disponible

Dès 1464 Gaston IV de Foix fixait à Pau « sa principale habitation ». À la tête la dernière des principautés héritées du Moyen Âge, les maîtres des lieux enrichirent cet ensemble, conservé aux châteaux de Pau et de Nérac, qui dans l'inventaire de1561-1562, compte plus de 1300 numéros, et montre que ces collections « dépassaient celles du roi de France en quantité et en qualité ».

Grand amateur d'orfèvrerie, de bijoux et de livres, Henri d'Albret (1503-1555), compagnon de François Ier , dont il épousa la sœur Marguerite d'Angoulême (1492-1549) transmet à sa fille Jeanne d'Albret (1528-1572) un patrimoine précieux dont celle-ci partage le goût avec son son mari Antoine de Bourbon (1518-1562).
Leurs enfants, Henri IV (1553-1610) et Catherine de Bourbon (1558-1604), seront à l'origine de la migration de nombreuses pièces dans les collections royales et européennes au début du XVIIe siècle. Le cabinet de curiosités fut transféré à Fontainebleau en 1602, pour remplacer celui des Valois disparu pendant les guerres de Religion.
Dans un contexte d'exigence esthétique et littéraire, domine la figure humaniste de Marguerite d'Angoulême.. Retirée à Nérac après l'affaire des placards (1534), ouvrant ses portes à Clément Marot et peut-être à Calvin, elle y retourne en 1542 et entreprend la rédaction de l'Heptaméron.

Nombre de pages
144
Nombre d'illustrations
120
Date de parution
Mars 2017
EAN
9782711862603
Dimensions
21 × 27 × 1,5 cm
Format
Broché
Langue
Français
Editeur
Les éditions Rmn-Grand Palais

Rechercher des articles similaires par rubrique

Par thème

Par courant artistique

Derniers articles consultés

Librairie