L'Ours Pompon et la Baleine Gobe-Tout

L'Ours Pompon et la Baleine Gobe-Tout

Sur son bateau-lune, l'ours Pompon part en voyage ! Il plonge dans l'océan...
Mais à la place des poissons, c'est tout un bric-à-brac de plastique qui file dans le courant. À la surface, tout frémit...
la baleine Gobe-Tout approche !

A partir de 3 ans

Français
32 pages

Éditions de l'Élan vert

12,20 €

Caractéristiques

Dimensions :
23,2 x 23,2 x 0,8 cm
Musée :
Musée d'Orsay
EAN :
9782844555687
Référence :
MX814074

Notre sélection

Les avis Babelio

5 / 5
phylae_
Le 30/06/2020
Un bon album pour sensibiliser les plus jeunes à la pollution de l'océan. Un océan qui abrite bien des déchets... Un océan qui abrite également la vie... Et quand l'un rencontre l'autre... Faut-il en lire la suite...
Cissi
Le 05/03/2020
Cet album nous raconte l'histoire de l'ours Pompon qui part en voyage sur un croissant de lune (son bateau-lune). L'ours joue dans l'océan quand soudain il se retrouve empêtré dans un monceau d'objelire la suite...
Delphou
Le 04/10/2019
Un très bel album, magnifiquement écrit et illustré, pour sensibiliser les plus jeunes à la pollution des océans. L'ours va se retrouver dans le ventre d'une baleine poubelle qui a gobé tout ce qui lire la suite...

L'œuvre et son artiste

François Pompon (1855-1933)

Fils d'un artisan ébéniste, François Pompon entre à l'École des Beaux-Arts de Dijon après avoir travaillé la pierre et le bois à Saulieu pour gagner sa vie. Il étudie l'architecture et la sculpture et acquiert quelques rudiments de gravure. En 1874, il part pour Paris et entre en relations avec les entrepreneurs qui transforment le Paris du Second Empire. Il exécute des figures décoratives et des cariatides pour la façade de l'Hôtel de Ville puis entre comme praticien chez Rodin où il restera quinze ans. Il lui faudra attendre l'âge de 67 ans et le Salon de 1922 pour accéder au succès avec "l'ours blanc". Connu surtout comme sculpteur animalier, il exaltera le lyrisme de la lumière dans le poli des surfaces et l'économie de détails. Après avoir été conservées au Jardin des Plantes, les Trois cents pièces léguées par François Pompon ont été transférées définitivement à Dijon, au Musée des Beaux-Arts.