Le journal de Léonard de Vinci

Le journal de Léonard de Vinci

Découvre la vie de Léonard de Vinci, un enfant curieux de tout, qui va devenir un artiste et un inventeur de génie.

De son enfance dans l'Italie du 15e siècle à sa venue en France aux côtés de François Ier, Léonard de Vinci partage avec toi sa passion pour la nature, les secrets de ses tableaux ou de ...
Lire la suite

13,90 €

Caractéristiques

Dimensions :
16,4 x 22,3 x 1,2 cm
Format du livre :
1
EAN :
9782410016178
Référence :
MX813743

Éditeur

Illustrateur :
Perroud Benoît

Notre sélection

Les avis Babelio

3.67 / 5
yaki
Le 12/06/2019
Ce petit livre à destination des enfants à partir de 9 ans relate l'ensemble de la vie de Léonard de Vinci, de son enfance à Vinci en Italie à sa mort au Clos Lucé en France. L'intérêt de cette biogralire la suite...
Stephanie39
Le 08/06/2019
La vie de Leonard de Vinci racontée aux enfants: son enfance à Vinci où il aimait déjà dessiner, son apprentissage auprès de Verrocchio, ses sculptures, ses croquis. .. Cet album montre bien sa curioslire la suite...
visages
Le 03/06/2019
Je découvre avec ce "Journal de Léonard De Vinci" la collection " Des vies extraordinaires" des éditions Belin jeunesse. La visée pédagogique est claire et en peu de pages V.Koenig et B.Perroud réusslire la suite...

L'œuvre et son artiste

Léonard de Vinci (1452-1519)

Peintre, sculpteur, architecte, scientifique, musicien et humaniste de son époque (XV-XVIe siècles), initiateur de la seconde Renaissance, Léonard de Vinci est la figure même du génie universel. Il observa la nature avec l'acuité du savant et, passionné de technique, fut un inventeur trop en avance sur son temps pour que ses projets fussent réalisés. Après la réalisation de La Vierge aux rochers, pour la chapelle San Francesco Grande, et celle de la Statue équestre de Francesco Sforza, il trouve la gloire dans toute l'Italie. On lui doit La Cène, le plafond du palais Sforza, La Joconde et La Bataille d'Anghiari. Léonard réalise aussi une grande quantité d'études sur la zoologie, la botanique, l'anatomie, la géologie. En 1516, il rejoint la cour de François Ier, où il participe à des projets d'urbanisme. Il est emporté par la maladie le 2 mai 1519.