Les folles machines de Léonard de Vinci

Les folles machines de Léonard de Vinci

À l'occasion des 500 ans de la mort de Léonard de Vinci, ce beau documentaire offre aux enfants l'occasion de tester les machines qu'il a imaginées.

L'activité préférée de Léonard, c'est inventer des machines insolites : un engin ailé pour voler comme un oiseau, une vis géante qui s'élève dans le ciel, ...
Lire la suite

14,90 €

Caractéristiques

Dimensions :
25,8 x 34,8 x 1,2 cm
Musée :
Musée du Louvre
EAN :
9782732489780
Référence :
MX813554

Éditeur

Auteur :
Lescaille, Nathalie

Notre sélection

Les avis Babelio

4.2 / 5
Coryne1966
Le 09/06/2019
Nathalie Lescaille-Moulènes est un auteur pour la jeunesse qui a fait beaucoup de documentaires sur le patrimoine de la France et des recettes régionales. Renaud Vigourt est un illustrateur, né à Relire la suite...
Fifrildi
Le 07/06/2019
Je tiens tout d'abord à remercier Babelio et les éditions de la Martinière Jeunesse pour l'envoi de ce livre dans le cadre d'une opération Masse critique. J'ai toujours été fascinée par le personnlire la suite...
Bazart
Le 02/06/2019
Incroyable d'imaginer qu'à son époque, en observant la nature et ayant une connaissance des grandes lois scientifiques déjà élaborées, Léonard de Vinci avait esquissé les plans de l'ancêtre de l'héliclire la suite...
culturevsnews
Le 16/05/2019
Un album où chaque fois qu'on tourne la page, on découvre les différentes familles de machines inventé par de Vinci , de leur histoire, de leurs lien, Un livre ludique pour apprendre les inventions àlire la suite...

L'œuvre et son artiste

Léonard de Vinci (1452-1519)

Peintre, sculpteur, architecte, scientifique, musicien et humaniste de son époque (XV-XVIe siècles), initiateur de la seconde Renaissance, Léonard de Vinci est la figure même du génie universel. Il observa la nature avec l'acuité du savant et, passionné de technique, fut un inventeur trop en avance sur son temps pour que ses projets fussent réalisés. Après la réalisation de La Vierge aux rochers, pour la chapelle San Francesco Grande, et celle de la Statue équestre de Francesco Sforza, il trouve la gloire dans toute l'Italie. On lui doit La Cène, le plafond du palais Sforza, La Joconde et La Bataille d'Anghiari. Léonard réalise aussi une grande quantité d'études sur la zoologie, la botanique, l'anatomie, la géologie. En 1516, il rejoint la cour de François Ier, où il participe à des projets d'urbanisme. Il est emporté par la maladie le 2 mai 1519.