Skateboards Triptyque Basquiat Irony of a Negro Policeman - The Skateroom

Skateboards Triptyque Basquiat Irony of a Negro Policeman - The Skateroom

En objet de décoration design ou simplement à utiliser avec des roues, les skates Basquiat Irony of a Negro Policeman trouveront leur place.
Ces skates sont réalisés en bois d'érable.
Avant que Basquiat ne devienne l'un des artistes les plus importants du XXe siècle, son œuvre était déjà légendaire ...
Lire la suite

550 €
Article temporairement indisponible Soyez informé du retour en stock

Caractéristiques

Musée :
Musée national d'Art moderne - Centre Pompidou
EAN :
5407006110309
Matière de l'article :
ERABLE
Dimensions du modèle :
79 cm x 20 cm
Référence :
CB490375

Éditeur

Diffuseur :
1

Notre sélection

Les avis des clients

L'œuvre et son artiste

Jean-Michel Basquiat (1960-1988)

Basquiat impose, dans les années 80, un style unique, torturé et révolté, l'artiste dénonce entre autres le racisme et l'oppression des minorités. C'est d'abord dans les rues de Manhattan que Basquiat fait ses premiers graffitis, sous le pseudonyme, SAMO ("Same Old Shit") avant de conquérir les plus grandes galeries de la ville. Blessé dans sa jeunesse Basquiat passe plusieurs semaines à l'hôpital, pour l'occuper sa mère lui offre un livre d'anatomie, le jeune Basquiat est alors fasciné par les motifs anatomiques, qui se retrouveront tout au long de sa carrière dans son oeuvre (crâne, dents, formes squelettiques...). Grand ami de Warhol, les deux artistes réalisent des oeuvres à quatre mains mélangeant ainsi leur deux styles. Miné par la drogue et la mort de son ami Warhol, la carrière fulgurante de Jean-Michel Basquiat prit fin en 1987, l'artiste mourut à 27 ans d'une overdose.