Othoniel pour le Musée du Louvre

A l'occasion des 30 ans de la Pyramide, le musée du Louvre invite l'artiste Jean-Michel Othoniel, qui propose une création originale inspirée d'un détail d'un tableau de Rubens, déclinée en six peintures et un livre.

Rubens pour inspiration

Pour créer ces toiles, l’artiste s’est inspiré de la rose peinte par Rubens dans Le Mariage de Marie de Médicis et d’Henri IV (1621-1625). Cette rose est pour Jean-Michel Othoniel la fleur emblématique du musée. Reine parmi les fleurs, triomphante, symbole de pouvoir et de passion, cette rose peinte avec une grande liberté nous parle du destin d’une femme, de sa beauté, de son amour plus fort que la mort, de l’histoire de la France, de l’histoire du musée. Par cette installation, Jean-Michel Othoniel invite les visiteurs à une promenade onirique mêlant sculptures, herbier merveilleux, peintures et jardin.

Les produits dérivés de l'œuvre 

La Réunion des Musées Nationaux est heureuse de vous présenter les articles issus de sa colaboration avec Jean-Michel Othoniel.

Jean-Michel Othoniel

L’artiste revient à ses premières amours. Pendant ses années d’études, il a été gardien de jour et de nuit au Louvre. Durant l’année 2018, il a exploré à nouveau les salles vides du plus grand musée du monde pour cueillir dans les huit départements les fleurs peintes, sculptées, dessinées, brodées, émaillées que dissimulent les chefs-d'oeuvre de la collection. Il a ainsi composé un herbier inédit. Au détour des salles du Louvre, Othoniel a photographié les fleurs représentées dans les sculptures, tapisseries, fresques, éléments d'architecture, mobiliers et tableaux. Parmi les détails de fleurs apparaissent le chardon dans l'autoportrait de Durer, la pomme posée sur le tabouret dans Le Verrou de Fragonard, la pivoine dans la chemise dégrafée de la jeune fille à la cruche cassée de Greuze ou encore la palme au bras de Sainte Apolline par Zurbarán… On retrouve aussi la rose triomphante peinte par Rubens dans le tableau scellant le mariage entre Marie de Médicis et Henri IV avec, placés au cœur de l’herbier, les dessins à l’aquarelle et à l’encre nés de cette découverte au Louvre. © Photo Claire Dorn / Courtesy of the artist and Perrotin

Rencontre avec Jean-Michel Othoniel

Témoignages de nos clients