Napoléon Ier ou la légende des arts

Déplacez la souris sur la photo pour zoomer
Napoléon Ier ou la légende des arts
Napoléon Ier ou la légende des arts
Napoléon Ier ou la légende des arts
35 €
Disponible

Publié à l'occasion de l'exposition Napoléon Ier ou la légende des Arts 1800 - 1815, Palais de Compiègne du 24 avril au 27 juillet 2015.

Par-delà les événements politiques et militaires, l'époque napoléonienne correspond à un grand moment de création artistique et s'inscrit pleinement dans l'histoire du goût.
La notion de « style Empire » est étroitement associée à la personnalité de Napoléon 1er.
Le style Empire, qui survécut environ dix ou quinze années au Premier Empire (1804-1814), a très clairement, à l'instar du style Louis XVI, son prédécesseur, l'antique comme source d'inspiration. Seule différence, l'Empire en est la stricte application, alors que le Louis XVI n'en était que le reflet. L'Empire est simple, sévère, guère intime, ni cordial ou confortable. Les meubles style empire sont donc des meubles massifs aux lignes droites et aux volumes imposants de façon à inspirer le respect. Le style empire comporte nombre de motifs récurrents comme les sphinx, les sujets guerriers, les nymphes et les renommées. En ce qui concerne les motifs animaliers seuls les lions, les cygnes, les dauphins et les abeilles, l'emblème de Napoléon Ier, ont leur place dans ce style qui ne s'inspire que peu de la nature. Les couleurs principales sont foncées : la pourpre des toges romaines, le cramoisi de l'uniforme des hussards, le vert impérial et le jaune doré pour relever le tout.

Entre 1800 et 1815, les arts furent au service du prestige national et de la gloire impériale. Pourtant, ils ont aussi constitué, dès le Consulat, une brillante conclusion au néo-classicisme du XVIIIe siècle, et ont servi de source d'inspiration jusqu'au début du XXe siècle, tant leur rayonnement fut important dans la société française et en Europe.
En peinture et sculpture, les créations sont multiples, comme le reflètent les Salons. Dans le domaine des arts décoratifs, une politique de commandes aux grandes manufactures permet de remeubler les principales résidences impériales, qui incarnent la grandeur du règne. Les harmonies de couleur y apparaissent aussi audacieuses que subtiles et de nouvelles formes voient le jour à Sèvres, tandis que le mobilier se révèle d'une surprenante modernité.

Ces thèmes sont illustrés par les collections de peintures et de mobilier du château de Versailles, du musée du Louvre, du Mobilier National, du musée des Arts décoratifs et d'autres collections publiques françaises. Les collections du palais de Compiègne seront aussi présentes, notamment pour le mobilier, les objets d'art (bronzes d'ameublement, pendules) et les porcelaines de Sèvres.

L'art du Premier Empire reflète un goût nouveau, qui se répand dans toute l'Europe. On évoquera la façon dont il fut perçu dans le Grand-Duché de Varsovie. L'amitié ancestrale entre la Pologne et la France justifiait que l'on y organise la première grande exposition sur ce sujet, qui succèdera à celle présentée à Compiègne.

Parmi les peintres, citons: David, Prud'hon, Carle Vernet, Gros, Gérard... et pour les architectes: Percier et Fontaine...

Nombre de pages
200
Nombre d'illustrations
241
Date de parution
Avril 2015
EAN
9782711862320
Dimensions
22,3 × 28,3 × 1,6 cm
Auteur(s)
Emmanuel Starcky, Andrzej Rottermund, Jean-Pierre Samoyault, Bernard Chevallier
Format
Broché rabats
Langue
Français
Editeur
Les éditions Rmn-Grand Palais

Rechercher des articles similaires par rubrique

Derniers articles consultés

Librairie