Alexandra David-Néel - Une aventurière au musée

Déplacez la souris sur la photo pour zoomer
Alexandra David-Néel - Une aventurière au musée
Alexandra David-Néel - Une aventurière au musée
Alexandra David-Néel - Une aventurière au musée
10 €
Indisponible

Alexandra David-Néel (1868-1969), femme au destin si romanesque et hors du commun, fut en 1924, à l'age de 56 ans, la première européenne à séjourner à Lhassa au Tibet.

Cantatrice, journaliste, orientaliste, écrivain, philosophe et surtout exploratrice, elle est la première occidentale à pénétrer la ville sainte de Lhassa après cinq tentatives et un périple de plus de 3 000 kilomètres à travers l'Himalaya.

Fascinée par l'Asie dés sa jeunesse, elle se convertit au bouddhisme en 1889 et, après un premier voyage en Inde en 1891, et une tournée comme cantatrice au Tonkin en 1895-1897, elle décida de repartir en 1911 pour 18 mois, mais en fait y séjourna...14 années, parcourant le continent de long en large. Elle apprend les idiomes, traduit les manuscrits, rencontre des sages et des lettrés, puis s'essaie à la méditation avant de revenir en France pour s'installer dans une demeure de type tibétain, près de Digne les Bains. La constance et le soutien de son mari (depuis 1904), Philippe Neel, s'avèrent décisifs pour l'aider au cours de ce périple.

Elle rencontre de dalai-lama, vit plusieurs années auprès d'un des plus grands gomchens dont elle a le privilège de recevoir l'enseignement.
Dans sa caverne d'anachorète, elle s'exerce aux méthodes des yogis tibétains. Elle fait parfois tsam, c'est-à-dire fait retraite plusieurs jours durant sans voir personne, elle apprend la technique du toumo, qui permet de mobiliser son énergie interne pour produire de la chaleur.
À la suite de cet apprentissage, son maître, le gomchen de Lachen, lui donnera le nom religieux de Yshé Tömé, « Lampe de Sagesse », qui lui vaudra par la suite d'être reconnue par les autorités bouddhistes partout où elle se rendra en Asie.

Celle qui aimait à rappeler que le musée Guimet "représente toute ma jeunesse et mes aspirations de débutante orientaliste", légua au musée la totalité de sa bibliothèque en langue tibétaine, comportant deux cents volumes, ainsi que des objets collectés lors de ses séjours au Tibet.

Cet ouvrage perpétue le souvenir d'une femme exceptionnelle qui a marqué l'histoire de la découverte du Tibet et du bouddhisme tibétain par l'Occident.
Il propose une large sélection de sculptures, peintures et objets rituels qu'Alexandra rapporta de ses voyages et possédant tous un très riche symbolisme. Ces oeuvres sont autant d'expressions visuelles des principes du bouddhisme ésotérique.

Coédition avec le Musée des Art asiatiques - Guimet

Nombre de pages
48
Nombre d'illustrations
63
Date de parution
Février 2017
EAN
9782711864164
Dimensions
17 x 24 cm
Format
Broché
Auteurs
Nathalie Bazin, Conservateur en chef, collections du Népal et du Tibet, Musée des arts asiatiques - Guimet
Langue
Français
Editeur
Les éditions Rmn-Grand Palais

Rechercher des articles similaires par rubrique

Vous aimerez aussi

Librairie
Librairie
Impression à la demande
Librairie
Librairie
Librairie
Librairie

Derniers articles consultés

Librairie