Carte blanche à Jiang Dahai

Déplacez la souris sur la photo pour zoomer
Carte blanche à Jiang Dahai
Carte blanche à Jiang Dahai
Carte blanche à Jiang Dahai
10 €
Disponible

Publié à l'occasion de l'exposition Carte blanche à Jiang Dahai, musée Guimet du 19 octobre 2016 au 6 février 2017.

Figure majeure de l'abstraction en Chine, Jiang Dahai naît à Nanjing en1949. En 1986 Diplômé de l'École Centrale des Beaux-Arts de Beijing, il part étudier l'art occidental en France. Il s'installe à Paris et entre à l'ESBA. Après vingt-deux ans en France, il retourne en Chine. Il enseigne comme professeur à l'Académie des Beaux-Arts de Chine à Beijing. Il vit et travaille à Beijing et à Paris.

Jiang Dahai exposera six grandes peintures récentes au musée Guimet. L'art singulièrement silencieux et spatial de l'artiste entrera ainsi en résonance avec ce lieu qui n'est pas sans évoquer, avec sa voûte et ses murs circulaires, un sanctuaire ou un espace sacré. Sa pratique picturale à la fois liée à la tradition du paysage de la peinture classique chinoise comme à celle de l'abstraction occidentale, mais dans une inflexion minimaliste et monochrome, prolonge et renouvelle profondément la nature du dialogue entrepris par les artistes chinois formés à Paris, tels Zao Wou-Ki et Chu Teh-Chun....
S'appuyant sur une connaissance intime de l'art de Corot, Degas, Cézanne aux Divisionnistes, ou de Morandi et Rothko, Jiang Dahaï développe un art à la fois fascinant et vertigineux, élaboré à partir d'un geste très simple, emprunté à la plus ancienne des traditions chinoises, la goutte de peinture que le peintre laisse sciemment tomber de son pinceau sur le papier. En l'occurrence c'est de la toile, autour de laquelle il opère par des déplacements successifs, que vont bientôt surgir de grands paysages célestes où le motif réinterprété du nuage, sans cesse mouvant et suspendu, déploie des harmoniques colorées qui ouvrent un espace visuel infini. À l'instar de l'artiste devant sa toile, toujours posée au sol, le regard du spectateur, pour saisir l'enjeu de cette peinture, doit opérer par une approche elle aussi en mouvement, aussi bien de près qu'à distance, révélant par là son caractère à la fois obsédant et insaisissable.
L'originalité de ce travail tient singulièrement à la gestuelle que l'artiste a élaborée pour peindre. À la fois d'une grande simplicité mais guidée par une concentration extrême, à la fois aléatoire et ciblée, la peinture de Jiang Dahaï est éclairée par la densité minimale de son geste.

Nombre de pages
48 pages dont 16 planches encartées
Nombre d'illustrations
27
Date de parution
Octobre 2016
EAN
9782711863532
Dimensions
17,4 × 24 × 0,5 cm
Auteur
Préface de Sophie Makariou et entretien entre Jiang Dahai et Henry-Claude Cousseau, commissaire de l'exposition
Format
Broché
Langue
Français
Editeurs
Musée national des arts asiatiques Guimet, Les éditions Rmn-Grand Palais

Rechercher des articles similaires par rubrique

Derniers articles consultés

Librairie