La Renaissance italienne

Le saviez-vous ?
Les canons de la beauté au temps de la Renaissance étaient les suivant. Trois choses blanches : la peau, les dents, les mains ; trois noires : les yeux, les sourcils, les paupières ; trois rouges : les lèvres, les joues, les ongles ; trois longues : le corps, les cheveux, les mains ; trois courtes : les dents, les oreilles, les pieds ; trois étroites : la bouche, la taille, l’entrée du pied ; trois grosses : les bras, les cuisses, le gros de la jambe et trois petites : le tétin, le nez, la tête
" La peinture est une poésie qui se voit au lieu de se sentir et la poésie est une peinture qui se sent au lieu de se voir. " Léonard De Vinci

Un rêve d'Italie : La collection du marquis de Campana

8 novembre 2018 11 février 2019 Exposition terminée
Giampietro Campana a constitué la plus grande collection privée du 19e siècle, qui rassemblait aussi bien des objets archéologiques que des peintures, des sculptures et des objets de la Renaissance. Cette collection se caractérisait à la fois par l'abondance et la qualité de ses pièces, incluant de nombreux chefs-d'oeuvre, du Sarcophage des Époux à La Bataille de San Romano de Paolo Uccello et aux sculptures de Della...

À travers cette collection, Campana souhaitait mettre en lumière le patrimoine culturel italien, au moment même où émergeait l'Italie comme nation.

L'exposition permettra de donner, pour la première fois depuis 160 ans, une image complète de la collection, grâce à une collaboration exceptionnelle entre le musée du Louvre et le musée de l'Ermitage. Elle présentera la personnalité romanesque de Campana et la société dans laquelle il évolua, l'histoire de la collection, la reconstitution de salles du musée Campana à Rome, le goût du collectionneur pour les pastiches et les faux. Elle mettra également en lumière l'influence immense de la collection Campana dans l'art et l'artisanat de la seconde moitié du 19e siècle.